Voyages dEverard Isbrands Ides (in Prevost's Histoire Generale des Voyages). 2

  • Info
  • Pages
  • Transcript
  • Related
Voyages dEverard Isbrands Ides (in Prevost's Histoire Generale des Voyages). 2
Voyages dEverard Isbrands Ides, ambassadeur de Russie à la Chine, en 1693
WF00029B
French
Evert Ysbrants Ides
5:505
1848
Paris: Didot
Page 1

Pendant que l’Ambaſſadeur étoit à table, le principal Comédien, ſe
mettant à genoux devant le Mandarin, lui préſenta un Livre de papier
rouge, qui contenoit en lettres noires la Liſte des Comédies qu’il étoit
prêt a repréſenter. Lorſque le Mandarin eut déclaré celle qu’il
choiſiſſoit, il baiſſa la tête juſqu’à terre, ſe leva, & commença
auſſi-tôt la repréſentation.

On vit d’abord paroître une très-belle femme, vêtue de drap d’or, &
parée d’un grand nombre de joyaux, avec une couronne ſur la tête. Elle
déclama ſon rôle d’une voix charmante. Ses mouvemens & fes geſtes
n’étoient pas moins agréables. Elle tenoit un éventail à la main. Ce
Prologue fut immediatement ſuivi de la piéce, qui rouloit ſur l’hiſtoire
d’un ancien Empereur Chinois, dont la Patrie avoir reſſeuri les
bienfaits, & qui avoir merité que le ſouvenir en fût conſacré dans une
Comedie. Ce Monarque paroiſſoit quelquefois en habits Royaux ; & l’on
voyoit ſucceder ſes Officiers, avec des enſeignes, des armes & des
tambours.

Pour intermedes, on donna une ſorte de farce , repréſentée par les
laquais des Acteurs. Leur habillement & leurs maſques étoient auſſi
plaiſans que l’Ambaſſadeur en eût jamais vûs en Europe. Ce qu’on lui
expliqua de la piéce ne lui parut pas moins rejouiſſant ; ſur tout un
acte, qui repréſentoit un homme trompé en mariage par une femme de
mauvaiſe vie, qu’il croyoit fort fidèle , quoiqu’elle reçût les careſſes
d’un autre en ſa préſence. Le ſpectacle fut accompagné d’une danſe à la
maniere Chinoiſe. On repréſenta ſucceſſivement trois piéces, qui
durerent juſqu’à minuit.